McDonald's Puy-deDôme

  • pub5.png
  • pub6.png
  • pub4.png
  • pub3.png
  • pub2.png
  • pub1.png

Quand McDonald’s France se mobilise pour améliorer son impact sur l’environnement, ce sont 1161 restaurants qui sont impliqués localement dans la mise en œuvre des bonnes pratiques. Pour fédérer les convictions et permettre le partage et l’homogénéisation des actions à mener, il fallait imaginer un dispositif puissant et efficace de management environnemental : EcoProgress™. Ce système unique et innovant voit le jour en 2006. Il repose sur la création d’un poste de référent par restaurant, qui travaille en réseau. Celui-ci est encadré par l’équipe environnement du siège qui sensibilise, forme et assiste les référents. Chacun d’entre eux définit et fait respecter les bonnes pratiques environnementales à l’échelle de son restaurant. Tous veillent à la bonne application des recommandations environnementales, mobilisent et conseillent les équipes et contribuent à sensibiliser les clients. Pour aider les référents dans leurs tâches, McDonald’s France a créé un logiciel informatique original, qui permet d’accéder à onze rubriques afin de mieux comprendre les enjeux environnementaux de l’entreprise. Tous les aspects écologiques liés à la bonne marche d’un restaurant y ont été répertoriés, ainsi qu’un didacticiel d’auto-formation et des classes à distance ouvertes sur internet pour partager les expériences. Pour réduire les dépenses énergétiques, le logiciel propose des solutions pratiques (plan d’allumage, comparaison avec d’autres restaurants identiques, partage des expériences…), et permet également au référent de visualiser concrètement les bénéfices de chacune de ses actions : amélioration de son Bilan Carbone®, réduction de la consommation d’énergie, diminution de la consommation d’eau et évaluation du chemin qui reste à parcourir pour atteindre ses objectifs. Au fur et à mesure des années et des besoins, le système s’est étoffé afin de répondre aux demandes croissantes du réseau. En 2009, trois ans après la mise en route du dispositif, les résultats sont là : une meilleure implication des équipes et surtout une baisse réelle de la consommation d’énergie par repas servi. Un outil pour commencer Le lancement d’EcoProgress™ a démarré un an après le premier Bilan Carbone© de McDonald’s France. Le département Environnement souhaitait alors donner à chaque restaurant les moyens de contribuer à la baisse de production de GES de l’entreprise. Le premier élément à voir le jour est le logiciel EcoProgress™, devenu aujourd’hui le principal outil opérationnel des restaurants pour piloter leur action environnementale. Cette année-là, une première version expérimentale est testée auprès d’une dizaine de franchisés. En mars 2007, l’outil dûment étoffé est proposé auprès de tous les franchisés, puis installé en 2008 dans chaque restaurant. Des référents 2008 est l’année où EcoProgress™ se met en place dans les restaurants. L’arrivée du logiciel y a contribué, mais pas seulement : c’est aussi l’année de la création de la fonction de référent EcoProgress™. Ainsi, la coordination de l’action environnementale de chaque restaurant est confiée à un collaborateur bien identifié. « Nous nous sommes rendu compte que les enjeux étaient suffisamment appropriés dans nos restaurants pour que la mobilisation se déclenche naturellement. En moins d’un an, 95 % d’entre eux ont nommé leur référent », constate Sophie Boucher, du département Environnement. Progressivement, les référents endossent leurs rôles : mobiliser l’équipe, être un relais entre le siège et leur franchisé pour toutes les opérations environnementales et animer au quotidien de nouvelles pratiques de réduction des consommations d’électricité, de gaz, d’eau, de serviettes, de produits d’entretien…